La chimiothérapie de Georgette

 

Georgette vient me voir  parce qu’elle est fâchée avec son médecin .Elle est fâchée aussi avec ses voisins, qui l’espionnent .Elle est fâchée avec ses enfants, sauf celle qui l’accompagne. Elle veut changer de médecin à 81 ans  et j’ai bien envie de dire non. Je suis déjà noyée par son discours à connotation paranoïaque. Mais elle est si minuscule et chétive que c’est difficile de refuser .Je dis oui et la consultation déjà très longue  s’arrête là. Elle est petite et chétive ET PALE. C’est mon associée, qui va la revoir quelques jours plus tard, qui va me faire remarquer cela. La NFS arrive : Hémoglobine 7 g, grosse anémie donc, et  neutrophiles zéro. Ces  globules blanc qui montent en cas d’infection  bactérienne et qui baissent en cas de virus ou de chimiothérapie : ZERO . Ca fait pas beaucoup. Hospitalisation : leucémie aigüe Chimiothérapie. Chimiothérapie terrible Evidemment les globules baissent, mais baisser en dessous de zéro, pour les globules, c’est difficile .Fièvres, antibiotiques, plaie anale dans ce corps minuscule. Visites à domicile. Plaie qui s’aggrave, corps qui se recroqueville, fille dévouée qui  astique la maison et le jardin, toujours impeccables.

Et puis un jour c’est fatal:

-« Je ne veux plus retourner à l’hôpital »

La plaie béante, les vomissements, l’épuisement… Je téléphone à l’hématologue :

-« Evidemment qu’on ne la guérira pas, c’est une chimio palliative.  »

Je ne peux pas me fâcher avec l’hématologue, polie et disponible pour moi, nous sommes dans une petite ville et je serai obligée de travailler encore avec cette hématologue, mais je suis hors de moi. A quoi ça sert de lui gâcher la vie, avec cette chimio palliative qui ne sert à rien ,qui l’épuise, qui l’entretien dans un faux espoir . Un mépris pour elle, un mensonge. Certes,  elle est un peu persécutée, mais elle avait le droit de choisir quand même. Bon,elle ne veut plus, elle n’ira plus .

Mais je le lui promet

-« Vous aurez quand même des soins, je viendrai vous voir encore. »

Le premier soin a été de téléphoner à chacun des  5 enfants avec qui elle était fâchée. Longuement, sans morale. Je me doute bien que la rupture du lien familial a des racines profondes, mais je leur dis :

-« Si vous voulez dire au revoir à votre mère, c’est maintenant  »

L’une d’entre eux viendra, elle me dira à quel point sa mère était méchante, mais qu’être là lui permet d’être en paix. Et cette  2 ° fille prendra sa place auprès de cet  incroyable filet de vie qui s’accroche. Les autres me parleront, simplement, de leur refus.

Et puis un jour c’est trop dur, trop compliqué : la douleur, la souffrance morale, les plaies, je demande à l’hémato de la reprendre pour  un répit. Refus, et refus malgré une âpre négociation. L’hospitalisation n’est possible qu’en cas de chimio. Je ne comprend pas. N’y a -t-il que les soins de prestige qui intéressent l’hôpital ? La chimio toxique, destructrice, inutile  et coûteuse était possible,  mais la prendre car les  4 lits de soins palliatifs sont toujours pleins, non, là, ce n’est pas possible ? ( oui  4 lits sur  1000 dans l’hôpital ! ) . Alors je triche, je parle de transfusion, l’anémie doit être à 6 grammes peut être moins, je ne sais plus,en tout cas c’est un prétexte. J’arrive à embobiner une infirmière de l’hôpital de jour en me disant que quand même quand ils la verront , ils ne pourront pas la renvoyer.  Je ne suis pas très fière de moi, mais que faire ? Et je continue à tricher, je briefe les filles, pour qu’elles tiennent bon dans l’affirmation de leur épuisement.

Georgette est morte quelques semaines plus tard ,sans chimio, sans transfusion,  juste avec des soins  de confort . Les mains des aides soignantes l’ont lavée et apaisée.

Georgette et sa chimio inutile à 81 ans . Georgette qu’on rejette quand elle comprend, dans son bon sens, que sa chimio ne sert à rien , mais qu’on a manqué de courage pour le lui dire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s